Outils thérapeutiques

S’oxygéner en prenant du temps pour soi

temps-pour-soi

Tout au long de notre vie, des personnes nous accompagnent pour un bout de chemin, nos ami(e)s, nos parents, nos compagnes/compagnons, etc. La seule personne qui reste présente à chaque moment est nous-même. Apprendre à passer du temps avec soi permet à chacun de prendre du recul sur la vie, de laisser place à ses envies personnelles, de penser à soi, de déconnecter, mais aussi de lâcher-prise. Voici un petit « guide coaching » décrivant les étapes du temps pour soi :

1 – Définir ce que représente pour vous le « temps pour soi »

Comme pour toutes les expressions, pour tous les mots, chacun a sa propre perception des concepts. C’est pour cela que je vous invite à observer votre quotidien pour trouver ce à quoi pourrait correspondre « prendre du temps pour soi ». Pour certains, il s’agira de mettre en place une activité extra-domicile. Pour d’autres, il sera davantage question de passer un moment calme chez soi. A vous de voir ce qui vous ferait le plus de bien dans votre quotidien.

Parce que vous êtes votre priorité

2 – Organiser dans son quotidien un petit temps à soi

Entre le travail, les ami(e)s, la famille, il est parfois difficile de dégager du temps pour soi. L’idée est de commencer par trouver quelques minutes chaque jour consacrer uniquement à vous. Vous pouvez opter pour une activité (lire quelques pages d’un livre, pratiquer un sport, etc.) ou ne rien faire. Oui, l’art de rien faire est un très bon exercice pour se retrouver avec soi et pour se contenter d’être présent, attentif à l’ici et au maintenant.

NB: 21 jours sont conseillés pour qu’une action devienne une habitude et ne fasse plus l’objet d’effort.

3 – Se fixer un objectif pour soi

A présent, il est temps, fixez vous un objectif. Pour que ce dernier s’inscrive dans votre quotidien, il doit être mesurable :  journalier, hebdomadaire, etc., c’est à vous de choisir. Il doit aussi être réalisable. Pour vérifier cela, observer les facteurs qui peuvent vous empêcher de réaliser vos envies (le téléphone, l’argent, le sentiment de culpabilité, etc.). Puis, demandez vous si ces freins peuvent être dépassés ou non. Si ce n’est pas le cas, révisez votre objectif en gardant en tête que c’est pour votre bien avant tout.

4 – Passer à l’action

passer-a-l'action

Les étapes précédentes sont nécessaires pour « passer à l’action ». Si vous sautez des étapes, vous prenez le risque que cela ne fonctionne pas.

Passer à l’action, c’est mettre en place concrètement quelque chose pour vous, votre objectif personnel. Si vous rencontrez des difficultés dans cette étape, n’hésitez pas à consulter un coach pour vous aider à élaborer des stratégies d’action. En général, quelques séances suffisent pour y voir plus clair et vous lancer.

A présent, vous avez tous les ingrédients pour prendre du temps pour vous.

Vous pouvez utiliser ces 4 étapes à chaque fois que vous le souhaitez. L’essentiel est votre motivation et votre intention bienveillante envers vous-même.

Janie AschieriPsychologue à distance


Tolle, E. (2010). Le pouvoir du moment présent, guide d’éveil spirituel, Editions J’ai lu.