Développement personnel

Se déconnecter du quotidien avec la lecture

psyadistance-janie-aschieri-lire-psychologue-online

Se déconnecter du quotidien est un défi de tous les jours qui mérite réflexion. Le sport, la méditation, la musique sont nombres d’activités qui nous aident à décrocher, à nous évader. Aujourd’hui, penchons nous sur la lecture et ses bienfaits pour le corps et l’esprit.

Ou? Quand? Quoi? A quel rythme?

lire-psy-a-distance

Tout d’abord, il s’agit de nous demander quelles seraient nos conditions optimales pour lire. Le but est que nous nous sentions au mieux pour nous plonger dans notre lecture. Pour certains, un lieu calme, sans dérangement leur conviendra, alors que pour d’autres personnes, n’importe quel endroit, même bruyant, fera l’affaire.

Ensuite, c’est à nous de choisir le moment approprié pour lire. Si nous prenons l’habitude d’avoir un livre avec nous, nous nous rendrons compte que nous pouvons lire dès qu’un moment propice s’offre à nous : lors d’une pause déjeuner, en attendant un rendez-vous, dans les transport en commun, après une longue journée sur un sofa, etc. Ou tous ces moments où nous pouvons nous réfugier sur notre portable, par exemple.

Enfin, comment choisir ce que nous allons lire. Comme toutes les questions précédentes, cela dépend de nous et de nos envies. Cela peut être un roman, une biographie, un documentaire, un livre de développement personnel, etc. Le choix nous appartient! En ce qui concerne le rythme de lecture, il en va de même. Un livre peut se boire en quelques heures ou se délecter durant des semaines. Le rythme que nous choisirons sera ce qui est juste pour nous.

En résumé, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises manières de lire, chacun s’approprie sa lecture selon son objectif personnel et ses envies.

Lire en pleine conscience

Savourer le temps de lecture, c’est aussi savoir lire en pleine conscience. Être dans l’ici et le maintenant, dans l’instant présent lorsque nous dévorons un livre. Voici quelques recommandations :

– S’imprégner de l’endroit où nous sommes assis (est-ce dur, mou, confortable…)

– Prendre conscience du bruit créé par notre environnement, afin de nous en extraire (klaxonne, chants des oiseaux, cris des enfants…)

– Évaluer notre degré d’attention lié à notre état d’esprit, notre humeur (fatigue, stress, sérénité…)

– Relever ce que nous ressentons au niveau sensoriel en lisant (toucher de la surface du papier, odeur, bruit des pages qui se tournent…)

– Prendre note des réactions physiques ou émotionnelles qui nous traversent face à ce que nous lisons (frissons du corps, contractions des muscles du visages…)

Vous l’avez compris, être à l’écoute de notre corps et de notre esprit nous permettra d’être pleinement dans ce que nous vivons, ce que nous lisons.

Les bienfaits de la lecture

Lire, c’est avant tout développer nos capacités cognitives (mémoire, attention, vocabulaire, etc.) en créant de nouvelles synapses (connexions entre les neurones). Lire est donc un très bon stimulateur pour le cerveau. De plus, lire éveille l’imagination ainsi que l’esprit critique et la capacité d’analyse. C’est pour cela, qu’il est vivement recommandé dès le plus jeune âge de lire, lire, lire!

Lire est aussi un moyen permettant de réduire le stress (Jin, 1992). En effet, n’oublions pas que la lecture est une activité procurant du plaisir, de la détente. « Lire est considéré comme une activité aidant plutôt à dormir pour 85% des personnes qui la pratique », (dossier de presses sur les français et leur sommeil mené par l’Inpes en 2008). Il est recommandé de lire avant de se coucher lorsque nous avons des difficultés à l’endormissement.

En développement personnel, il est possible d’être accompagnés lors de nos lectures. Pour cela, il suffit de prendre contact avec un thérapeute (coach, psychologue, psychothérapeute, etc.) en lui exposant l’objectif de notre démarche. Il nous recommandera des pistes de lecture. Nous choisirons le livre qui nous convient, qui nous inspire. Ensuite, nous noterons les « passages clés », ceux qui suscitent chez nous quelque chose de particulier (une émotion, un questionnement, une objection, une résistance, etc.). Le but est de pouvoir revenir sur nos impressions, nos ressentis avec le thérapeute choisi.

La lecture peut être l’occasion de se confronter à l’autre pour mieux se définir, ou bien découvrir une nouvelle culture pour la lecture, (Anne Claire Marpeau et Elodie Hommel).

arbre-à-livre-psy-a-distanceAujourd’hui, des « arbres à livres » poussent un peu partout à travers le monde. Nous pouvons ainsi prendre un livre pour nous poser quelques instants, quelques heures. L’idée est de partager ensemble le plaisir de lire, en prenant ou déposant des livres.

A l’occasion, laissez-vous prendre au jeu !

Janie Aschieri – Psychologue


Jin, P (1992). Efficacité du TaiChi, marche rapide, méditation et lecture pour réduire le stress mental et émotionnel, Journal de la recherche psychosomatique 36(4), p361-370.

Marpeau, A-C & Hommel, E (2017). Compte rendu de la journée d’étude « plaisir de lire » à l’ENS de Lyon.