Développement personnel

Et si nous faisions tomber les masques

masque-psy-online

Etre naturel et pleinement soi peut être un combat face à notre environnement et notre entourage. Voulant éviter le jugement ou le conflit, nous portons des masques souvent en lien avec les attentes des autres. Pourquoi nous adaptons-nous ainsi ?

La notion de masque en psychologie

Un masque est un comportement, une attitude, que nous développons dans certain contexte, notamment ceux qui sont inconfortables pour nous. Ainsi, nous montrons une image de nous qui est acceptable ou que nous pensons l’être pour l’Autre. Cette image, ce masque, dépend de nos apprentissages, de ce qui est convenable ou non selon l’environnement dans lequel nous sommes. Le problème, c’est que la plupart du temps, nous nous oublions en nous conformant à une version de nous qui est erronée. En effet, les masques que nous utilisons nous servent à dissimuler une partie de notre être, de nos émotions, de ce qui se passe véritablement en nous, cette partie qui peut être jugée, rejetée. Les masques sont des carapaces qui nous protègent.

Ce qui influence nos masques

Les masques dépendent majoritairement de trois facteurs :

les-masques
Illustration de Al Margen

Le regard que nous avons sur nous. Nous avons tous une certaine image de nous-même, jugée « bonne » ou « mauvaise », et nous nous estimons en fonction d’elle. Selon la façon dont nous nous percevons, nous avons plus ou moins confiance en qui nous sommes et en ce que nous faisons. Si nous doutons de nous, que nous avons tendance à nous dénigrer, critiquer, dévaloriser, il sera plus compliqué d’affirmer qui nous sommes au grand jour, sans masques.

Nos peurs liées à la relation à l’Autre. Selon les blessures que nous avons eues par le passé dans nos relations, nous développons des peurs et nous faisons tout pour nous protéger d’une nouvelle souffrance. La peur d’être rejetés, abandonnés, humiliés, etc. Pour éviter ce type de situations, nous nous adaptons en nous pliant aux attentes de l’Autre, en devenant un caméléon.

Nos interprétations quant à ce que pense et attend l’Autre de nous. Dans nos relations, nous avons tendance à interpréter le jugement que peut avoir l’Autre à notre sujet. Ainsi, l’Autre est perçu comme celui qui juge, celui qui nous juge. Nous agissons alors en fonction de ce que nous pensons devoir faire ou être pour plaire, quite à revêtir un masque.

Pose ton masque, je veux te voir tel que tu es

Comment être soi et lâcher nos masques ?

Apprendre à se connaitre davantage et à s’aimer. Nous sommes les seuls à pouvoir évaluer, estimer qui nous sommes véritablement. Personne d’autre ne peut le faire aussi justement que nous.  Nous sommes un tout qui ne peut être réduit à une partie de nous, à un comportement, à un trait de personnalité. Nous avons besoin de nous accepter dans toutes nos dimensions.

Identifier l’origine de nos masques. Si nous avons l’habitude de porter un masque aujourd’hui, c’est que nous avons eu toutes les raisons de l’utiliser par le passé. Quand nous comprenons nos blessures d’antan et pourquoi nous avons eu besoin de nous masquer, de nous protéger, nous pouvons choisir de nous en libérer et de lâcher prise.

Avoir une communication plus claire dans nos relations. Lorsque nous hésitons quant à ce que l’autre attend de nous, osons lui demander, pour savoir si c’est en accord avec nous-même. Donnons nous le droit de dire « non » si cela est plus juste pour nous.

Quoi que nous fassions, nous serons jugés, alors autant être soi

Janie Aschieri – Psychologue


Illustration de Al Margen

Bourbeau, L. (2013). Les 5 blessures qui empêchent d’être soi soi-même, Pocket.